Skip to content

Comment rendre accessible sa vidéo aux utilisateurs malentendants ?

 

C’est un sujet qui nous paraissait important autant dans sa perspicacité que dans son inclusivité. Quand on sait que le contenu vidéo est le contenu le plus utilisé et consommé sur Internet (proche de 90% !), il convient donc de faire du contenu adapté pour tout le monde.

Parfaitement adaptés pour les personnes sourdes et malentendantes, votre contenu vidéo permettra aussi de toucher les personnes qui n’ont pas accès au son de lors du visionnage de votre vidéo (ex : regarder une vidéo sur LinkedIn au bureau par exemple). D’autant plus que nous regardons des vidéos partout et tout le temps, alors autant optimiser cela à toutes les conditions. Mais aussi pour vos spectateurs non natifs de la langue par exemple, qui peuvent obtenir davantage d’informations sur votre vidéo grâce à un contenu traduit.

Vous nous voyez venir non ? Les sous-titres sont vos meilleurs amis ! En effet, une vidéo sous-titrée est largement plus visionnée qu’une vidéo non sous-titrée. Ainsi, on a rédigé cet article pour vous donner toutes les astuces pour que votre vidéo soit accessible aux utilisateurs malentendants et que vous puissiez toucher une cible plus large. Bonne lecture à toutes et à tous !

 

Sommaire
 

1. LES DIFFERENTS TYPES DE SOUS-TITRES 

2. AJOUTER DES SOUS-TITRES SUR LES PLATEFORMES VIDEOS 

3. LES OUTILS A VOTRE DISPOSITION POUR LE FAIRE VOUS-MEME

4. LA VIDEO A 360 DEGRES

5. LA VIDEO VERTICALE ET LA VIDEO DE COURTE DUREE TOUJOURS EN HAUT DU PODIUM

6. CE QU'IL FAUT RETENIR 

 

 

LES DIFFERENTS TYPES DE SOUS-TITRES

 

Commençons par la base : quels sont les différents types de sous-titre.

  • Dans un premier temps, les sous-titres pour les personnes sourdes et malentendantes. Généralement utilisés sur des lecteurs vidéo appropriés (télévisions en l’occurrence), les téléspectateurs peuvent les activer ou les désactiver selon leur envie. Ils sont désignés par l’icône « CC ». Il s’agit d’une commande permettant l’accès ou non à ces sous-titres. Un décodeur intégré à votre télévision va venir lire le texte annexe et le diffuser à l’écran. D’un autre côté, les sous-titres pour sourds et malentendants sur les vidéos web sont, quant à eux, lus par un lecteur multimédia. Mais cela va dépendre du lecteur, si celui-ci prend en charge les sous-titres ou non. Ces sous-titres ne font pas partie du flux de vidéo mais sont considérés comme un flux de texte annexe.

  • Dans un second temps, il y a l’audiodescription. L’audiodescription consiste à ajouter une description textuelle d’effets sonores et de bruits qui ne sont pas clairement évoqué dans les sous-titres de base. Cela permet d’ajoute davantage de contexte pour les personnes sourdes et malentendantes pour que l’expérience reste entière. Un exemple de sous-titre d’audiodescription : « Bruit de la pluie qui tombe sur le pare-brise ». C’est un peu une « sous-catégorie » de sous-titres.

  • Ensuite viennent les sous-titres incrustés. Ce sont des sous-titres directement incrustés sur la vidéo avant même qu’elle ne soit mise en ligne. Vous pouvez notamment demander à l’agence vidéo ou la personne qui s’est occupée de réaliser votre vidéo d’intégrer ces sous-titres directement à la vidéo. Ils seront toujours affichés et il n’y a pas de commande pour que vous puissiez les enlever. Il y a deux inconvénients à ce type de sous-titre. Cela peut écarter l’attention de vos spectateurs sur l’image. Ils auront tendance à regarder régulièrement les sous-titre plutôt que le contenu en lui-même. Mais ces sous-titres peuvent aussi perdre en qualité si vous décidez de compresser la vidéo avant de la mettre en ligne. Eh bien oui, puisqu’ils font partie de la vidéo ! Ils restent tout de même une très bonne option si vous souhaitez vous assurez que votre vidéo ait des sous-titres et ne pas vous inquiétez de la mettre en ligne sur une plateforme qui ne propose pas de sous-titres.

  • Et enfin, les sous-titres classiques. Il s’agit des sous-titres supposant le fait que le spectateur entend et voit. Ils sont souvent utilisés pour traduire des textes parlés d’une langue étrangère dans la langue d’origine du téléspectateur. Ils sont présents lorsque vous regardez un film en VOSTFR par exemple. Mais ils peuvent très bien être présents même si le texte n’a pas à être traduit (par exemple : messes basses dans les films ou encore mauvaise compréhension orale d’un discours)

AJOUTER DES SOUS-TITRES SUR LES PLATEFORMES VIDEOS

 

L’arrivé de l’intelligence artificielle a aussi drastiquement changé le monde de l’audiovisuel. Il est désormais possible sur de nombreuses plateformes vidéos d’auto-générer vos sous-titres afin de permettre à vos utilisateurs d’activer l’option ou non. De nombreuses plateformes telles que Vimeo permettent de sous-titrer automatiquement votre vidéo. Notamment en cochant la commande « CC » lorsque vous procéder au téléchargement de la vidéo pour permettre l’accès aux sous-titres codés.

Mais dans la plupart des cas c’est sur YouTube que vous serez davantage désireux de mettre les sous-titres à la disposition de vos utilisateurs. Toutes les vidéos que vous avez téléchargées sur YouTube peuvent être adaptées de la sorte. YouTube vous donne accès à son service de sous-titrage automatique et l’option est plutôt performante. Constitue une bonne base de démarrage.

En revanche, nous attirons votre attention sur le fait de préparer une trame lorsque vous réalisez une vidéo. C’est une étape un peu longue et fastidieuse mais cela en vaut la chandelle. Cela vous permettra un gain de temps considérable. Avec la trame, vous pourrez ainsi coller la narration dans YouTube directement plutôt que d’éditer vos sous-titres directement via l’éditeur de sous-titres.

Si vous travaillez à partir d’une transcription de vidéo, la manipulation à faire est plutôt simple.

Dans un premier temps rendez-vous sur votre gestionnaire de vidéo. Choisissez la vidéo que vous voulez sous-titrer sans cliquer dessus. Et cliquez maintenant sur le menu qui s’affiche juste à côté du bouton « Modifier ». Vous pouvez donc choisir « Sous-titres » et définir la langue de la vidéo. Cliquez désormais sur Ajouter des « sous-titres » et choisissez la langue de vos sous-titres. Appuyez sur « Transcrire et synchroniser automatiquement ». Ainsi, vous pourrez coller ci tous les dialogues dans l’espace texte mis à votre disposition. N’oubliez pas d’inclure les indications sonores pour les personnes sourdes et malentendantes telles que les descriptifs de bruits ou encore le descriptif des musiques. Enfin, terminez la manipulation et réglant le minutage pour synchroniser le tout en cliquant sur « Régler le minutage ».

Vous devrez dès lors patienter quelques instants avant que votre vidéo soit complètement sous-titrée.

Si vous préférez accorder moins de temps à votre ajout de sous-titres vous pouvez tout à fait procéder à l’ajout de sous-titres automatiques sur YouTube.

Pour cela il vous suffira de télécharger votre vidéo, une fois votre vidéo téléchargée, cliquez sur le menu près de « Modifier » comme précédemment. Choisissez l’option « Sous-Titres » puis « Sous-titres automatiques ».

Attention toutefois, car le sous-titrage automatique n’est pas efficace à 100% et il se peut que vous ayez à modifier certains de ces sous-titres. Pensez donc à vérifier cela après la génération de ces derniers !

 

LES OUTILS A VOTRE DISPOSITION POUR LE FAIRE VOUS-MEME

 

Les outils en ligne vous permettant d’auto générer des sous-titres sont de plus en plus nombreux, et ce, notamment avec l’arrivée des intelligences artificielles. VEED.io, FlexClip, Happy Scribe, vous avez accès un grand nombre d’outils. Toutefois, ces outils sont la plupart du temps payants et proposent des abonnements mensuels.

Si vous cherchez une bonne alternative, vous pouvez vous rendre sur Cockatoo. Cet outil utilise l’intelligence artificielle pour transcrire l’audio de votre vidéo en texte et ce, en plusieurs langues. En revanche et comme pour ses concurrents, une fois la version gratuite utilisée, vous devrez utiliser la version payante. Toutefois, elle reste très efficace lorsque vous avez un faible nombre de vidéos à transcrire. L’offre gratuite permet de transcrire une bonne quantité de texte et le texte est très qualitatif.

Notre petite astuce : vous pouvez utiliser plusieurs adresses mails séparément pour vous créer des comptes différents et ainsi prolonger l’accès à la gratuité dans le temps.

 

CE QU'IL FAUT RETENIR 

 

Rendre votre vidéo accessible aux personnes sourdes et malentendantes s’inscrit dans une démarche inclusive et permet à votre vidéo de toucher naturellement une cible plus conséquente. De plus, nous recommandons d’ajouter des sous-titres sur toutes vos vidéos car votre cible en général ne sera pas toujours dans les situations adéquates pour mettre le son de votre vidéo puisque nous consommons du contenu partout et tout le temps.

Les différents sous-titres permettent d’adapter votre contenu pour tout le monde (sous-titres pour sourds et malentendants, audiodescription pour une expérience plus immersive, sous titres intégrés à la vidéo, sous-titres web, sous titres de langues étrangères).

Les plateformes vidéo telles que Vimeo et YouTube vous permettent d’auto-générer vos sous-titres et de vous délester d’une tâche parfois longue à réaliser. En revanche le résultat n’est pas toujours probant. Ainsi, vous feriez mieux de créer une trame de votre vidéo avant de la réaliser afin d’implémenter directement sur la plateforme vos propres sous-titres et de les synchroniser.

Des outils en ligne tels que Cockatoo vous permette grâce à l’intelligence artificielle de transcrire l’audio de votre vidéo en texte. Ils sont très performants et la qualité du texte ne laisse pas à désirer. En revanche nombreux sont les sites proposants ces services à devenir payants à un moment donné.

Vous cherchez à créer une vidéo sous-titrée, à ajouter des sous-titres à votre vidéo ou tout simplement rendre accessible votre vidéo aux personnes sourdes et malentendantes ? Nous sommes l’agence de production vidéo authentic et nous pouvons nous en charger. Contactez-nous directement par mail à paul@authentic.paris

 

PRENDRE RDV
Discutons ensemble de votre prochain projet vidéo !
Matthew Smith
Creative Director

PAUL MAIL 3 light-1Paul Aubry Co-fondateur d'authentic.

Depuis 2012, je réalise et produis des vidéos pour les entreprises. D'abord seul, j'ai ensuite rencontré mon associé Vincent pour fonder authentic.

Si demain nous travaillons ensemble, vous devrez me supporter sur la gestion de projet et l'écriture de vos films. 

 

Retrouvez-moi sur Linkedin !